Réseau Accorderie: le temps est la monnaie d’échange, pas l’argent

Organisme: Réseau Accorderie du Québec
Projet:

    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/citiesfo/public_html/wp-content/themes/cfp/single-story.php on line 60
Lieux:

Que faire lorsqu'on se retrouve sans emploi, en situation précaire, qu'on a peu ou pas d'amis ou de famille avec qui partager des moments de bonheur ou sur qui compter pour une aide quelconque ?

L'Accorderie, idée née au Québec en 2002, a été développée dans cet esprit-là, pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale.  Il s'agit de proposer aux habitants d'une communauté la possibilité de se regrouper pour échanger des services divers et variés, sur la base de leurs savoir-faire et ce sans aucune contrepartie financière.  Il s'agit de valoriser les talents de chacun dans un contexte de convivialité et d'entraide.

Comment fonctionne l'échange ?  Le principe de base est qu'une heure de service rendu donne droit à une heure de service reçu ; le temps est la monnaie d'échange, pas l'argent.  La personne participant à l'initiative, connue sous le nom d'Accordeur(e), offre son temps au service de quelqu'un : elle apporte un dépannage informatique, par exemple, à l'individu qui en a besoin.  Ce temps est comptabilisé, et la personne qui a rendu ce service reçoit, en échange, une heure de service parmi les membres de l'Accorderie.  Effectivement, un tel système est basé sur la confiance afin de fonctionner comme prévu : "L’adhésion à une Accorderie implique, de la part de chaque Accordeur(e), une obligation morale vis-à-vis du groupe et une aptitude réelle à rendre service. Il est essentiel que chaque Accordeur(e) s’engage à participer aux échanges, par des offres et par des demandes, afin de garantir la survie du système. Un équilibre est nécessaire afin de rester dans l’optique de l’échange."

Depuis sa création, l'Accorderie a connu un succès au Québec et a évolué vers la création du Réseau Accorderie du Québec en 2006.  Aujourd'hui, selon le site Internet du Réseau Accorderie, http://accorderie.ca/, le Réseau "compte plus de 2 500 adhérents et propose plus de 1000 services : de l’aide pour déménager ou faire des courses, en passant par des ateliers de peinture, de danse ou des travaux de couture…".  Il s'est même implanté en France à partir de 2011, où il existe désormais 10 Accorderies.

L'Accorderie fait partie de ces idées et avancées sociales innovantes pour répondre à de réels besoins au niveau local en faisant appel aux connaissances et à la bonne volonté des citoyens dans un contexte de ressources financières limitées.  Récemment, le Réseau Accorderie s'est vu accordé une subvention de la part de la fondation de la famille J.W. McConnell pour appuyer ses activités, et notamment soutenir le démarrage de cinq nouveaux sites Accorderie, tester des modèles d’entreprise sociale, et tisser des liens avec des institutions du secteur gouvernemental et du secteur de l’économie sociale.

Pour en savoir plus sur l'Accorderie, un vidéo de présentation en français avec sous-titres anglais:

Accorderie With English Subtitles by DeclencheurEs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *