Nos domaines d'intérêt

Nous travaillons ensemble avec des institutions, des municipalités et des organismes sans but lucratif à poursuivre les quatre priorités suivantes:

Égalité : Accroître l’égalité sociale et économique au sein des villes.

Des projets de revitalisation des quartiers et de réduction de la pauvreté donnent lieu à des villes plus inclusives et résilientes, et ce, partout au Canada.

Nous travaillons avec des innovateurs urbains pour accroître l’ampleur des initiatives qui luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale ou économique. Nous appuyons également des projets de revitalisation de quartiers qui cherchent à améliorer le bien-être social, particulièrement si ces derniers touchent des communautés urbaines autochtones ou des zones qui comptent un pourcentage élevé de nouveaux arrivants. Nous faisons ceci avec quelques partenaires, notamment Collectivités dynamiques Canada (dirigé par le Tamarack Institute), un réseau regroupant des personnes qui se sont unies pour réduire la pauvreté en bâtissant des sociétés inclusives d’un point de vue social et économique.

Comprendre la ville comme un bien commun.

Nous appuyons une culture de partage et d’expérimentation en renforçant la notion de bien commun civique.

Les rues, les parcs et d’autres éléments représentent le bien commun civique. Ce sont là des espaces communs qui appartiennent à tous. Nous pensons que la ville en tant que bien commun peut favoriser la vitalité urbaine et fournir un sentiment d’appartenance à tous les résidents. Pour renforcer ces actifs civiques, nous soutenons la création de places (placemaking) et la réutilisation adaptative. Cela implique d’imaginer et de réutiliser autrement les bâtiments et les lieux dont l’objectif initial est désormais redondant ou désuet, ou qui pourraient être réaménagés pour répondre à de nouveaux besoins communautaires. Nous considérons également les données ouvertes comme précieuses pour améliorer la participation publique et la démocratie.

Labos : Expérimenter et explorer pour créer du changement.

Les laboratoires urbains, les expérimentations, les projets pilotes et les prototypes créent des espaces de changement transformateur à la fois souples et multidisciplinaires.

Nous encourageons l’essor des « labos urbains », c’est-à-dire des lieux ou des méthodes de travail qui permettent aux citoyens, aux gouvernements, aux établissements, aux investisseurs et aux organismes sans but lucratif de trouver de nouvelles façons de résoudre des problèmes difficiles, comme les logements abordables, et d’étudier les possibilités de changement collectif, par exemple en redéfinissant les espaces publics pour favoriser les pratiques démocratiques et la qualité de vie dans les villes.

Réseaux : Créer et appuyer de nouvelles infrastructures collaboratives.

Les réseaux d’innovation urbaine constituent une plateforme dynamique pour partager du savoir et développer un sentiment d’appartenance.

Nous appuyons les réseaux d’innovateurs urbains par l’entremise de rencontres, de bourses d’innovation civique et de partenariats stratégiques. Nous avons collaboré avec nos partenaires pour organiser des voyages d’études montrant l’utilité de partager des apprentissages entre les villes. Cela nous a aidés à comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas ailleurs pour mettre ces leçons en pratique ici, au Canada.